Top

Duel de titans entre Fnac-Darty et Amazon

99 marketplace / Business  / Duel de titans entre Fnac-Darty et Amazon
Concurrence Fnac-Darty Amazon

Duel de titans entre Fnac-Darty et Amazon

 

 

Fnac-Darty poursuit son plan en marche. L’activité du groupe s’est avérée plus dynamique que prévu dans les derniers mois de l’année 2018, en dépit des turbulences causées par l’action des Gilets jaunes en France.

 

Sur l’année, les ventes du groupe Fnac-Darty ont progressé de 3,2 % sur des données comparables, à la faveur d’un très bon Black Friday. Dès lors, sur la totalité de l’année, son chiffre d’affaires a progressé de 0,4 %, à 7,48 milliards d’euros, alors que son taux de marge opérationnelle ressort à 4 % contre 3,6 % à fin 2017.

 

Fnac-Darty s’impose comme l’un des principaux acteurs européens sur le segment de la distribution spécialisée. Il propose à la vente des articles high-tech (smartphones, informatiques, matériel audio et vidéo), livres et CD, équipements électroménagers, ainsi que divers services. Sous la pression concurrentielle d’Amazon, le groupe défend son modèle omnicanal.

 

 

Renforcer le e-commerce

 

D’une part, le distributeur continue de développer son réseau de boutiques physiques, par franchise, pour restreindre ses frais d’investissements. D’autre part, il consolide sa position sur l’e-commerce. Il bénéficie alors de la complémentarité entre ses boutiques physiques et les sites web de ses enseignes. Les achats en ligne représentant aujourd’hui 19 % des facturations du groupe.

En outre, la stratégie Confiance+ adoptée en 2017 a pour objectif d’élargir la digitalisation des boutiques physiques pour accompagner l’achat (nouveaux modes de paiements, vendeurs équipés d’ardoises numériques, libre accès Wifi…) . Éligible au Plan Juncker, cette action permet à Fnac-Darty de se voir accorder un prêt de 100 millions d’euros auprès de la Banque européenne d’investissement.

 

Fnac-Darty n’a pas à pâlir devant Amazon, qui ne présente aucun atout concurrentiel par rapport au groupe, tant par les tarifs que par les délais de livraison. Le maitre américain n’est pas rentable sur son activité de distributeur.

 

L’incorporation de Darty à l’été 2016 joue un grand rôle. Outre les 130 millions d’euros de synergies dégagés au terme de l’année 2018, le groupe a atteint une taille critique qui lui permet de concurrencer les pure players de la vente en ligne.

 

Fnac-Darty gagne aussi en crédibilité afin de discuter des accords industriels : partenariats sur les achats et « shop in shop » avec Carrefour, développement de corners Google ou mise en vente d’offres Bouygues.

No Comments

Post a Comment