Top

Joom peut-il concurrencer le géant Amazon ?

99 marketplace / Business  / Joom peut-il concurrencer le géant Amazon ?
Joom peut-il concurrencer le géant Amazon ?

Joom peut-il concurrencer le géant Amazon ?

 

Le marketplace de l’application JOOM, spécialiste de la vente directe d’articles asiatiques à des prix extrêmement concurrentiels, considère que la France est le pays le plus stratégique dans son objectif de rivaliser avec Amazon Europe.

 

La société, implantée en Russie depuis 2016, offre plus de 10 millions de références « made in china » : des smartphones aux baskets. Elle aurait réalisé un milliard de dollars en part de la valeur brute des marchandises vendues au cours de l’année.

L’Europe représente à elle seule, plus de la moitié de la valeur brute des marchandises de l’application, suivie de près par la Russie qui représente 45 % des parts.

 

Pour élargir son réseau local de distributeurs, JOOM a commencé à approcher des distributeurs français. Son objectif est de se positionner en numéro deux en France et dans l’Union européenne, derrière Amazon.

JOOM, à l’instar de ses plus importants concurrents Wish et AliExpress, peut proposer des prix extraordinairement bas en faisant importer des produits sans marques, en direct des fabricants asiatiques.

S’il cible la France, où il se positionne sur le marché depuis 2017, c’est surtout, car les consommateurs français sont parmi les utilisateurs les plus actifs à travers toute la communauté européenne : près de 4 000 nouveaux utilisateurs se connectent sur l’application chaque jour.

 

La France a également un goût prononcé pour la mode (vêtements et chaussures), ainsi que les produits cosmétiques, c’est l’un des segments pour lequel JOOM est le mieux positionné.
La présence de vendeurs français sur sa place de marché permettra à la société russe de proposer un service de livraison bien plus rapide à sa clientèle, de même que les produits français apporteront une valeur ajoutée à l’application.

 

Le consommateur français souhaite acheter des produits de marque qui sont stockés dans le pays ou dans des pays avoisinants.
La vente de marchandise française pourrait dépasser celle des produits asiatiques en un an.

 

 

Une affaire de réseau social

 

 

Le PDG du groupe, Ilya Shirokov, a également co-fondé en 2005 le tout premier réseau social russe nommé « Moï Kroug ». Il l’a ensuite revendu à Yandex, le moteur de recherche russe. Sa place de marché offre aujourd’hui un environnement de réseau social où les marques ont la possibilité de promouvoir leurs produits.

No Comments

Post a Comment